Le Plan C

Avec un chômage record, les Français, dans leur globalité, exigent des résultats rapides de leurs nouveaux dirigeants. S'ils ne viennent pas, que faire? Patienter ou se radicaliser? Aux élections, s'abstenir ou se laisser séduire par des démagogues ou des populistes? N'existe-t-il donc pas d'autres choix?Moi, citoyen normal, parce que je suis persuadé qu'un monde meilleur, équilibré est vraiment possible, si nous nous impliquons davantage, je propose des réformes structurelles concrètes pour notre société (éducation, écologie, fiscalité, dettes, retraites, Europe, finance internationale), pour mettre fin au fatalisme, à l'attentisme.

144 pages  -  ISBN : 9782342018233  -  Essai > Commander le livre
La presse en parle

Un plan pour le climat, un plan pour le pouvoir d'achat, un plan pour l'emploi

En 2035, c'est la fin programmée de la vente en UE de voitures 100 % "thermique" (essences). Pour cela, il faut dès à présent promouvoir les voitures "hybride" et "100 % électrique", voire "hydrogène". Les aides incitatives d'achat ne concernent que très peu de monde. Mais comment aller au-delà si les bornes de recharges restent rares et inégalement réparties sur le territoire ?

C'est pourquoi je propose que l'Etat, dès cette rentrée 2022, lance un grand plan national (métropolitain et ultramarin), à savoir accélérer la mise en place d'ombrières photovoltaïques couplées à des bornes de recharges, faciliter leur financement par plus d'aides, en particulier puiser au maximum dans les fonds structurels européens du plan climat.
Vu l'importance du chantier, il faudra déléguer ce financement aux pouvoirs locaux (communes et communautés de communes, métropoles, départements, régions et autres territoires) qui doivent investir sur des années pour leurs parkings (parkings-relais, écoles, collèges, lycées, universités, stades, piscines, cimetières, hôpitaux, plages, sites touristiques, etc.). Le retard pris par rapport à nos voisins européens peut être vite comblé. Quel exemple d'action climatique pour les JO de Paris, dans deux ans jour pour jour (et quelle vitrine avec le village olympique).
Quant au domaine privé (de la grande distribution - qui prend aujourd'hui seulement conscience du gaspillage électrique pour redorer son image - et les zones commerciales, aux zones d'activités, zones industrielles et aires d'autoroutes), il faudra imposer une norme pour accélérer le mouvement, une obligation avec un seuil et un plafond d'installation d'année en année (par exemple de 5 % minimum à 10 % maximum par an, pour pérenniser le secteur "solaire" mais aussi limiter les risques de pénuries éventuelles dans certains territoires), de ces ombrières photovoltaïques. Pour les particuliers et les copropriétaires, il faudra adapter selon les situations. Les panneaux solaires sont essentiellement chinois et l'Europe est aussi à la traîne avec les batteries, mais installer des ombrières reste local, comme pour la pose de double vitrage.
Un plan dès maintenant, quand on connaît le délai entre décision et application, comme il y a quinze ans avec le Grenelle de l'environnement et le financement de tramways un peu partout dans les métropoles, dont Dijon.

Philippe POINSOT (Dijon)

Message transmis à Madame la Première Ministre E. Borne fin juillet 2022 via le site officiel
Post� le 16/08/2022 09:07:16
Laissez un commentaire
Votre nom ou pseudonyme * :
Votre e-mail * :
Votre message * :

* Champs obligatoires.